Rechercher
  • Blog de lOstéopathie

L'épaule


Plan :

1. Anatomie : les os

2. Les muscles

3. Quelques pathologies

4. Résumé

1. Anatomie globale

Le complexe de l’épaule est formé par 3 os qui sont la clavicule, la scapula (ex-omoplate) et l’humérus. C’est la racine du membre supérieur, elle unie le bras au thorax et permet d’orienter le membre supérieur dans l’espace afin de permettre à la main d’effectuer ses rôles de préhension et de communication/interaction avec l’environnement proche.

L’épaule est l’articulation la plus mobile du corps, elle permet de réaliser tous les mouvements possibles dans tous les plans de l’espace (flexion, extension, abduction, adduction, rotation interne, rotation externe, micromouvements de glissements).

Afin de pouvoir être autant mobile, cette articulation est donc très peu stable. Les os ne sont pas encastrés les uns aux autres, ils ont donc besoin de nombreux ligaments et muscles pour maintenir l’articulation.

L’épaule est composée de 5 articulations :

- L’articulation sterno-costo-claviculaire, composée du sternum, de la 1ère côte et de la clavicule.

- L’articulation acromion-claviculaire, composée de la scapula (acromion) et de la clavicule

- L’articulation scapulo-humérale, composée de la scapula et de l’humérus

- 2 articulations fonctionnelles qui sont des « plans de glissement » :

o L’espace scapulo-thoracique, la scapula glisse sur le thorax

o L’espace sous-acromiale


2. Les muscles

Comme dit précédemment, l’épaule étant instable naturellement, de nombreux groupes musculaires permettent de maintenir cette articulation. La coiffe des rotateurs est la plus connue. Elle est composée de 4 muscles permettant la stabilité de l’épaule, qui sont : le muscle subscapulaire, le muscle supra-épineux, le muscle infra-épineux, le muscle petit rond (on rajoute aussi le tendon du long biceps).

Des muscles plus superficiels existent afin de permettre une grande mobilité de l’articulation, notamment le deltoïde qui forme le galbe de l’épaule. Il est composé de 3 parties (antérieur, moyen, postérieur), il n’a pas beaucoup de rôle stabilisateur, mais plutôt un rôle de mouvement. Ses 3 faisceaux permettent de réaliser de grands mouvements (flexion, extension, abduction).

3. Quelques pathologies

Pathologie signifie maladie.

Une pathologie assez fréquente de l’épaule est la rupture de la coiffe des rotateurs, c’est la rupture, déchirure de ce groupe musculaire. En réalité, la plupart du temps c’est une déchirure partielle ou une déchirure du muscle supra-épineux qui intervient beaucoup dans le maintien de l’épaule.


Une autre pathologie est la touche de piano, principalement présent chez les sportifs avec des traumatismes directs sur l’épaule ou un choc direct. C’est une distension du ligament qui maintien la clavicule contre la scapula et peut aller jusqu’à la rupture de celui-ci. Cela entraîne une élévation de la clavicule du côté de l’épaule. C’est une entorse ou luxation acromio-claviculaire (acromion-clavicule).


La tendinite est une inflammation des tendons, ici ceux de l’épaule. Dans cette région, c’est principalement les tendons de la coiffe des rotateurs qui sont touchés et plus particulièrement celui du muscle supra-épineux. La douleur apparaît lors du mouvement, principalement lors de l’abduction (lorsqu’on lève le bras sur le côté). Cette inflammation est dû à un travail excessif et répété du tendon et a des causes multiples.

La bursite est l’inflammation de la bourse séreuse, c’est une sorte de sac de tissu conjonctif qui contient du liquide synovial (lubrifiant de l’articulation). Il en existe plusieurs dans le corps, pour l’épaule elle se situe entre la tête de l’humérus et l’acromion (scapula). L’inflammation peut être hémorragique (présence de sang ou œdème) suite à un choc direct ou d’origine inflammatoire dû à une infection, ou le frottement répétitif des tendons dans un mouvement répétitif (principalement chez les sportifs).


4. Résumé

L’épaule est le groupe articulaire le plus mobile du corps humain mais aussi le moins stable. Il est composé de 3 os (Clavicule, humérus, scapula) et forment 5 articulations. L’épaule est maintenue par une stabilité active composée de nombreux muscles (coiffe des rotateurs notamment) et une stabilité passive composée de ligaments.

De part sa grande mobilité et de son utilisation très fréquente tous les jours, l’épaule est souvent le lieu de lésions, douleurs… Elle permet de réaliser tous les mouvements possibles et permet d’orienter le membre supérieur dans l’espace, et plus particulièrement la main.




-> Suis-moi sur Insta pour ne rien louper : @osteo_pathe


Livres d’anatomie et de physiologie :

- Atlas d’Anatomie Humaine (Netter) : https://amzn.to/2WSgQ9i

- Gray’s anatomie pour étudiants : https://amzn.to/2wKejmL

- Gray’s Atlas d’Anatomie humaine : https://amzn.to/2UrMUPw

- Marieb, Anatomie et Physiologie humaine : https://amzn.to/39t5Q4y

- Netter : Anatomie à colorier : https://amzn.to/2xsDcDv

Livres sur l’ostéopathie :

- Foundations of Osteopathic Medicine : https://amzn.to/3asrck6

- Autobiographie Andrew Taylor Still : https://amzn.to/2UsS9yt

- Philosophie et principes mécaniques de l’ostéopathie : https://amzn.to/2wJ20qI


#Anatomie #épaule #articulation #ostéopathie #corps #corpshumain #apprendre #savoir #physiologie #école #muscles #os #pathologies #ostéo #osteopathy #santé #médecine #médical #conseil #anat

12 vues

©2020 par Blog de l’Ostéopathie.